Formation poker
Publié le - 3536 aff. -

Les règles du Poker Texas Hold'em

Le poker peut se jouer de plusieurs manières différentes. La plus connue est la variante de référence dans les championnats du monde : le Texas Hold'em

But du jeu :

►Dans ce jeu, certaines cartes sont visibles par tous. C'est ce que l'on appelle le poker « ouvert ».


►Ici 5 cartes sont visibles par tous les joueurs sur le tapis de jeu.


►La jetée des trois premières cartes est appelée « le Flop ».


►La jetée de la quatrième carte est appelée «the Turn ». La cinquième carte est appelée « the river »


►Une main de poker est toujours constituée de 5 cartes quelles que soient le type de poker.


►Dans le Texas Hold'em, vous recevez en début de chaque partie 2 cartes dites « fermées » car elles ne sont visibles que par vous.


►Vous devez donc arriver à faire la meilleure combinaison avec vos deux cartes associées à 3 cartes ouvertes qui sont sur le tapis de jeu.

Début de partie :

Le jeu de 54 cartes est mélangé par le donneur et coupé par le joueur à la gauche de celui-ci.

Le donneur, appelé le Dealer, est représenté par un palet blanc posé en face de lui. Celui-ci distribue les cartes une par une dans le sens des aiguilles d'une montre en commençant par le joueur situé à sa gauche. Le Dealer parlera en dernier.

Avant de recevoir leurs deux cartes, les deux joueurs situés à la gauche du donneur doivent placer les mises obligatoires sur le tapis.La Grosse blind et la petite blind, également représentées par des palets situés en face des joueurs. Elles représentent la mise minimum qui pourra être faite durant la partie. Chaque enchère devra au minimum être égale à la grosse blind

Le premier joueur à la gauche du donneur place la petite blind et le suivant, la grosse blind, équivalent au double de la petite blind.

Puis le donneur distribue les cartes.

Déroulement de la partie :

Le donneur distribue deux cartes à chaque joueur, une par une. Ces cartes ne sont pas visibles par les autres joueurs. La parole est donnée en premier au joueur à la gauche de la grosse blind. C'est ce que l'on appelle les enchères.

Ce joueur a plusieurs possibilités :

→Il estime que ses deux cartes ne valent rien et décide de « se coucher », ce qui signifie qu'il pose ses cartes face contre la table et ne jouera pas la partie.


→Il mise au minimum le montant de la grosse blind, ce qui signifie qu'il reste dans la partie et souhaite voir le Flop.


→Il mise un montant supérieur à la grosse blind, ce qui signifie qu'il estime qu'il a un bon jeu et oblige donc les autres joueurs à suivre ou surenchérir sa mise si ils veulent voir le flop et continuer de jouer.

C'est au tour des joueurs suivants de parler.

→Soit ils se couchent, jugeant que la mise est trop importante par rapport au jeu qu'ils ont dans les mains.


→Soit ils « suivent », c'est à dire qu'ils mettent la même mise que le joueur précédent.


→Soit ils « relancent », c'est à dire qu'ils mettent une mise plus importante que la précédente sur laquelle tous les joueurs devront s'aligner pour pouvoir rester dans le jeu.

Le tour est fini lorsqu'il n'y a plus de relances et que tous les joueurs restants (ceux qui ne se sont pas couchés) ont la même somme posée sur le tapis. Tous les jetons sont placés au centre du tapis. Ils constituent « le pot ».

Le donneur peut alors déposer les 3 cartes ouvertes sur le tapis : le flop.

Vous devez essayer de faire la meilleure combinaison possible de 5 cartes, à l'aide de vos 2 cartes et des 3 cartes ouvertes sur le tapis.
Le tour recommence. La grosse Blind parle et a deux possibilités :

« Checker », c'est à dire que le joueur ne mise rien mais souhaite rester dans la partie.

« Miser », c'est à dire que le joueur dépose des jetons sur le tapis. Cette mise doit au moins être égale à la grosse blind.

Les joueurs suivant peuvent se coucher, suivre (c'est à dire qu'ils misent la même somme que le joueur précédent) ou relancer (c'est-à-dire qu'ils misent plus que le joueur précédent).

Les jetons sont ensuite ajoutés au pot.

Lorsque le tour est fini, le donneur ouvrir la turn, la quatrième carte. Juste avant cela, il « brûle » une carte, c'est à dire qu'il retire la première carte du paquet sans la montrer aux autres joueurs.

Le troisième tour d'enchère reprend de la même manière. Les joueurs misent ou se couchent.

Puis une nouvelle carte est « brûlée » et la cinquième carte est retournée : la river.

Quand ce quatrième tour d'enchère est fini, les joueurs restant en lice doivent retourner leurs deux cartes pour déterminer qui est le gagnant de la partie. Le gagnant est celui qui a la meilleure combinaison en utilisant une, deux ou plus rarement, aucune carte de sa main.

Il arrive qu'un joueur, à n'importe quel stade de la partie, mise un somme jugée trop importante par les autres joueurs, qui décident de ne pas le suivre, et donc se couchent. Ce joueur remporte le pot sans avoir besoin de montrer ses cartes. Dans la partie suivante, les palets tournent dans le sens des aiguilles d'une montre. Le dealer sera donc l'ancienne petite blind et ainsi de suite.

Les combinaisons de poker

Les combinaisons, de la moins forte à la plus forte, La carte la plus forte au poker est l'As, la moins forte le 2.

La paire : 2 cartes identiques - Exemple : une paire de deux perd face à une paire de 3.

La double paire : 2 paires - Exemple : 1 paire de 3 et une paire de 8.
Il arrive que des joueurs aient les même paires, le gagnant sera alors celui dont la cinquième carte est la plus forte.

Le Brelan : 3 cartes identiques - Exemple : 3 valets

La quinte : suite de 5 cartes - Exemple : 3-4-5-6-7

La couleur : 5 cartes de la même couleur (les couleurs sont le pique, le trèfle, la carreau et le cœur) - Exemple : K-4-5-10-6 de pique
Il arrive que 2 joueurs aient chacun une couleur. Le gagnant est celui qui détient la carte la plus forte. Exemple avec la combinaison précédente, si le deuxième joueur a As-5-10-8-7, c'est lui qui gagne.

Le full : 3 cartes identiques + deux cartes identiques ( un brelan et une paire) - Exemple : 3-3-3-7-7. En cas d'égalité, le brelan le plus fort l'emporte.

Le carré : 4 cartes identiques - Exemple : 3-3-3-3

La quinte flush : suite de 5 cartes de même couleur - Exemple : 6-7-8-9-10-valet de carreaux

La quinte flush royale : suite de 5 cartes démarrant par l'As de la même couleur - Exemple : As-roi-dame-valet-10 de carreau

Si deux joueurs ont exactement la même combinaison et que le gagnant est impossible à déterminer, ils partagent alors le pot en deux.